Alger

L’Algérie et son histoire en quelque ligne

À la première constatation, l’Algérie a quand même eu des difficultés à consommer son indépendance en 1962. Une population bouleversée, des terres ravagés par la guerre, la reconstruction de l’Alger demande du temps.

La prise de pouvoir de Ben Bella

C’est un nom très connu en Alger parce que c’est le premier dirigeant qui a quand même eu la confiance de la majorité de la population, et qui a su être un bon leader à l’époque, bien que la situation soit assez dramatique à l’époque. Pour y remédier le côté économique de l’État, les industries ont élu des dirigeants venant de leurs propres ouvriers. Le président à l’époque a eu le soutien de plusieurs pays étrangers dont la France. Tout a été bien préparé et d’ailleurs, à partir de cette prise de pouvoir, les étudiants ont été considérés et s’en souviennent tous du premier festival des étudiants en 1965.

Une population berbère

On sait que les enfants ont été mal éduqués en Algérie au départ, puisque la colonisation a éliminé l’école. Et de ce fait, ils parlaient de plusieurs langues dont on ne connaît plus les mots. Voilà pourquoi on les appelle le peuple berbère. Sachez que les Algériens n’ont jamais pris cette appellation comme une discrimination, mais une sorte de protection pour ses secrets. Mais le côté berbère se découvre également par ses habits. Un tissu Alger est toujours voyant, de couleur ivoire avec des motifs fascinants.

Enfin, la culture algérienne ne s’éloigne pas de cette texture très originelle, avec plein d’accessoires pour être plus éclatants et bruyants.